Comment investir dans l’immobilier en 2017 ?

Avec des taux d’intérêt qui vont toujours dans le sens de la baisse, investir dans l’immobilier constitue plus que jamais une démarche profitable en 2017. Toutefois, il ne s’agit pas de foncer tête baissée, mais de bien cibler son investissement.

Investir dans l’immobilier neuf

Le premier critère à retenir pour faire un bon investissement immobilier cette année doit porter sur le type de bien à favoriser.

La tendance est dans la location d’appartement neuf. Ainsi, vous pourrez profiter d’une réduction d’impôt prévue par la loi Pinel. Les bénéfices peuvent aller jusqu’à 63 000 euros sur une période de douze années.

Il est temps de concrétiser votre projet immobilier au plus vite puisque le dispositif Pinel prend fin au mois de décembre. Toutefois les chances d’une prorogation sont sérieuses après la dernière élection présidentielle.

Choisissez une commune qui s’en sort bien sur le plan économique, un quartier bien desservi et idéalement situé, mais aussi un bien immobilier correspondant à la demande des locataires du secteur choisi.

Investir dans l’immobilier ancien

En optant pour un bien immobilier ancien qui nécessite des travaux de rénovation, votre dette fiscale sera plus allégée que si vous achetiez une maison en parfait état.

Ainsi, en optant pour un immeuble classé historique, vous pourrez défalquer de votre revenu global, le déficit foncier créé par les travaux.

En investissant dans un bien éligible au dispositif Malraux, vos dépenses en travaux bénéficieront d’une réduction d’impôt allant de 22 à 30%. Le plafond sera de 100 000 euros par an sur quatre ans.

Ici encore, vous aurez à bien choisir votre implantation et à vous enquérir du type de demandes de location. Le coût global de votre investissement immobilier devra être maintenu au-dessous du prix du neuf dans le secteur choisi.

Investir dans l’immobilier meublé

La mise en location d’un meublé vous place dans la fiscalité applicable aux bénéfices industriels et commerciaux. Elle est plus avantageuse que la fiscalité de la location nue.

L’amortissement de votre bien pourra se faire sur trente voire quarante ans et celui de votre mobilier sur sept à dix ans. Votre déficit éventuel sera imputé de vos revenus locatifs sur dix ans. Le délai sera de six ans si vous êtes dans la location en meublé professionnel.

Investir dans locaux commerciaux

Ils génèrent un rendement plus avantageux en province, là où les locataires sont aussi réputés pour être de bons payeurs. Par contre, il vous faudra disposer d’un budget important pour bénéficier des meilleurs locaux, soit un capital de 200 000 à 500 000 euros.

Le mieux sera alors de trouver un co-investisseur et de former ensemble une société de type SCI ou SARL.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *